ORPHEE

 


Fils d'Apollon et de Clio ; et, selon d'autres, d'Oeagre et de Calliope.

Il jouait, dit-on, si bien de la lyre, que les arbres et les rochers quittaient leur place, les fleuves suspendaient leur cours, et les bêtes féroces s'attroupaient autour de lui pour l'entendre. Eurydice sa femme, étant morte de la morsure d'un serpent le jour même de ses noces, en fuyant les poursuites d'Aristée, il descendit aux enfers pour la redemander, et toucha tellement Pluton, Proserpine et toutes les divinités infernales par les accords de sa lyre, qu'ils la lui rendirent, à condition qu'il ne regarderait pas derrière lui jusqu'à ce qu'il fût sorti des enfers. Ne pouvant commander à son impatience, il se tourna pour voir si Eurydice le suivait ; mais elle disparut aussitôt. Depuis ce malheur, il renonça aux femmes, auxquelles il préféra, dit-on, la compagnie des hommes ; ce qui irrita si fort les Bacchantes, qu'elles se jetèrent sur lui, et le mirent en pièces : on le représente ordinairement avec une lyre, un luth ou un violon.

 

 


RETOUR Liste