QU'EST-CE QU'UN MYTHE ?

 

 

Le mot "mythe" est un terme complexe qui reçoit, dans des contextes idéologiques différents, des acceptions différentes.
Pour les cultures qu'un jugement de valeur contestable désigne sous le nom de cultures "primitives" (Il n'y a pas de cultures primitives, mais seulement des cultures différentes, affirment à juste titre les ethnologues), un mythe est une vérité fondamentale qui donne sens au monde qui environne l'homme, qui explique et justifie sa condition, ses relations avec les autres, qui justifie ce qui est obligatoire, interdit ou permis. Tous les instants de sa vie, du geste technique aux relations de parenté et d'alliance, de son insertion dans la hiérarchie sociale et politique à l'observance des rites religieux sont, par la médiation des mythes, rattachés au Sacré.

Pour les sociétés industrielles, les "mythes" sont synonymes d'histoires fausses : elles sont des explications mystificatrices que la science dévalorise de façon radicale.

Pourtant, sous des formes diverses, le souvenir des mythes d'autrefois subsiste, et laisse comme une attente dans la conscience des hommes et un espoir qui apaise leur angoisse devant l'absence de sens. A cette attente répond partiellement la Littérature, qui peut être considérée comme le substitut des mythes d'autrefois..

Les visions du monde implicites dans le choix des mots où s'expriment des jugements de valeur montrent l'influence que contituent à exercer sur nous les grands mythes qui ont été forgés autrefois : apprendre à les reconnaître est un des objectifs des méthodes d'analyse des textes littéraires proposées ici, c'est pourquoi une partie de ce site dont l'objet est l'étude de la langue et de la littérature françaises leur est consacrée.

 

 


RETOUR
: Sommaire

 


SUITE
: Mythes grecs et romains